Lorient Ville-Santé


Lorient s'est engagée dans la démarche des villes-santé par délibération du conseil municipal en décembre 1989. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), " La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou infirmité. " (Préambule à la Constitution de l'OMS du 22 juin 1946). Le projet Villes-Santé de l'OMS est un projet à long terme, de portée internationale, qui incite les décideurs locaux à mettre la santé à "l'ordre du jour " et à créer avec leurs partenaires une nouvelle dynamique de santé publique. 

Les villes-santé se reconnaissent à leur volonté d'agir sur les déterminants de la santé dans le but d'améliorer la qualité et l'espérance de vie de leur population. Cela signifie :

  • agir de manière transversale sur les facteurs environnementaux, sociaux, culturels et économiques,
  • réduire les inégalités de santé et protéger les groupes vulnérables,
  • favoriser pour chaque action une démarche partenariale et participative,
  • s'appuyer sur les compétences des habitants pour les rendre acteurs de leur propre santé,
  • fédérer l'ensemble des partenaires sanitaires et sociaux locaux autour de la définition globale de la santé de l'OMS

Au niveau local 

Cet engagement s'est traduit par la mise en place à la Ville de Lorient, d'un service Promotion Santé, lequel coordonne un réseau de partenaires intersectoriel, informel, intitulé "La Santé dans la ville". Il est composé de personnes émanant de milieux professionnels ou associatifs ayant trait à la santé, et d'habitants. Ce réseau a évolué au fil des années, dans sa composition, mais aussi, dans sa manière de concrétiser, auprès du public, les messages de promotion de la santé. Différents thèmes ont été abordés, déterminés sur la base d'état des lieux et d'analyses des besoins repérés sur le terrain par les partenaires du réseau lorientais : prévention du Sida, prévention des comportements à risques, nutrition, santé communautaire dans les quartiers, santé et activité physique, prévention du risque cardio-vasculaire, prévention des addictions, santé dans les quartiers.

Les axes de travail

Aujourd'hui le service Promotion Santé et ses partenaires se mobilisent autour la prévention des conduites addictives chez les jeunes, la santé dans les quartiers, la prévention du risque cardio-vasculaire, autour du "Bouger".

Prévention des conduites addictives chez les jeunes

De 2009 à 2016 : soirées sans alcool, soirées Jeudi H²O deux fois par an, à destination des jeunes et des étudiants, Aujourd'hui la réflexion a pour objectif de favoriser les comportements responsables et de prévenir les risques des consommations chez les jeunes. Il s'agit d'avoir une approche de réduction des risques intégrant la notion de promotion de la santé et la valorisation des compétences psychosociales.

Exemple : un travail autour de la fête chez les jeunes avec l'ANPAA, le centre d'addictologie Douar Nevez, le BIJ,  les mutuelles étudiantes, Agora, les établissements scolaires, etc...

La santé dans les quartiers

L'objectif du groupe de travail "Santé dans les quartiers " est d'aborder la santé dans sa globalité et en toute proximité avec les habitants : construire des actions à l'échelle du quartier avec les habitants, les acteurs du quartier, les centres sociaux...

La prévention du risque cardio-vasculaire

  • Les défibrillateurs. En savoir plus  et les situer dans la ville.
  • Autour du "Bouger" : les mobilités actives au service de la santé :  Les mobilités actives favorables à la santé s'inscrivent dans les objectifs de la ville, alliant sport, santé, mobilité et déplacements doux, sur le thème "je bouge dans ma ville ".  Le service participe aux animations organisées autour de la "journée sans voiture" en septembre. 
Retour en haut